Qui sommes-nous

Nous sommes une Association 1901 créée pour participer à la réhabilitation de ce Prieuré du XIII ème siècle.

Les porteurs du projet souhaitent que « l’Association des Amis du Prieuré de Bray sur Aunette » permette au prieuré et à sa chapelle de devenir une espace polyvalent permettant aux hommes et aux femmes, aux jeunes et aux seniors, de transmettre et/ou de partager toutes les formes de savoir. Ce projet a été élaboré dès décembre 2003.

Cette structure compte rapidement rassembler plusieurs centaines d’adhérents.(nous sommes déjà 308 au bout de la première année.) Cette mobilisation et la motivation des membres de l’Association assurent la crédibilité du dossier vis à vis des partenaires et des futurs mécènes. Une convention permettra au propriétaire de déléguer à l’Association la réalisation de ce programme ambitieux.

Les porteurs du projet

  • les habitants du prieuré

– Laurent et Sophie SIROT et leurs enfants sont arrivés au Prieuré en 1998. Ils sont les propriétaires actuels du lieu.

– Philippe, Catherine L’HELGOUALC’H et leurs enfants ont rejoint la famille Sirot, sur le site, en 2003. Ils ont résidés dans la maison près de la Chapelle.

– La famille SAUNIER, en particulier Guillaume et Isabelle ont travaillé d’arrache-pied au démarrage des « grands travaux » en 1998.

  • L’équipe des architectes

En septembre 2003, Perrine LECLERC et Guillaume MOINE, architectes, qui étaient en formation au Centre des Hautes Études de Chaillot pour la restauration des monuments anciens, recherchent une chapelle pour en effectuer le relevé dans le cadre d’un exercice. Ils découvrent, sous les indications de Thomas GAUDIG, lui aussi architecte, la chapelle du Prieuré de Bray sur Aunette.

Depuis, l’équipe ainsi constituée, s’est rendue régulièrement sur le site et a travaillé à l’élaboration du projet.

Notre charte

Le texte de André Rot expose ci-dessous le présent et le futur du Prieuré de Bray:

 Réflexion sur le projet des Amis du Prieuré

Si l’on voulait définir en quelques mots le Prieuré, l’on pourrait avancer une formule « ce lieu, ancré dans le Valois, façonné par l’histoire ».

Énonçons simplement que le Prieuré est, pour ses amis, un site, un symbole, un projet.

Le Prieuré est d’abord un site qui participe de la beauté du pays du Valois dont il est partie intégrante; il est donc présomptueux de le décrire après ce que Gérard de Nerval a pu en dire. Néanmoins osons écrire que c’est un lieu où la terre et le ciel échangent, dans un mouvement perpétuel, leurs douces couleurs et leurs formes mouvantes. Sur ce site, un ensemble patrimonial, dont les éléments essentiels ont été sauvegardés, s’affirme comme s’il y était définitivement amarré. Le Prieuré, habité, conserve ainsi le témoignage de la vie des hommes depuis l’époque médiévale, et certainement avant, jusqu’à nos jours. Ces épousailles de la nature et de l’histoire, la couronne des villages anciens, l’environnement des champs, les rivières et étangs, la bordure sombre ou bleutée des forêts, suscitent l’étonnement admiratif du visiteur. Prendre conscience de son caractère unique avec la conviction qu’il faut le faire vivre et, nous le souhaitons, le faire respirer au rythme de notre époque, est un gage que ce lieu peut être en mesure de poursuivre son voyage au long cours dans le temps. La création récente du Parc Naturel Régional dans lequel son existence doit s’inscrire ne peut que conforter cette démarche dont l’ambition est à la hauteur de l’enjeu.

Symbole de la permanence des hommes sur le site, les bâtiments de ferme, maisons granges étables, le pigeonnier, la chapelle, implantés depuis des siècles, forment un ensemble dont l’harmonie séduit immédiatement. Son unité délivre un signe qui indique que la marche du temps et le cheminement des hommes peuvent créer sans détruire, améliorer sans dénaturer, apporter du nouveau sans effacer. Cet ensemble s’ordonne à partir de la Chapelle, avec la simplicité que peut parfois offrir, comme un présent, l’empreinte des travaux et des jours.

La réhabilitation de cet édifice, qui présente un intérêt architectural et historique majeur puisqu’il a déjà sa place, reconnue, parmi les monuments gothiques de sa nature et de sa dimension en Picardie et en Ile de France, est déjà engagée. C’est l’une des raisons qui a conduit les habitants du lieu à créer une association. Il s’agit en effet de donner à cette opération une assise plus large et une ouverture plus ample, de permettre plus aisément de rétablir le monument, d’un exceptionnel élan, au plus près de sa signification première.

Réhabilitation certes, mais qui offre aussi l’opportunité de réfléchir sur les finalités du site, d’imaginer les voies et les moyens pour répondre à des exigences nouvelles. L’idée d’une association, fondée sur ces bases, a rencontré ainsi un accueil inespéré. L’intérêt souvent passionné, qui s’est immédiatement manifesté, a été accompagné d’une volonté de le traduire en actes. Après un premier concert en 2004, le spectacle « Peau d’âne » en mai 2005, fruit du travail de 150 personnes bénévoles, a rassemblé près de 2000 spectateurs de tous âges. Le mouvement est lancé, la pâte commence à lever, il faut avec conséquence poursuivre.

Il convient désormais de faire en sorte que les initiatives, opérations, événements qui doivent animer ce lieu de vie s’inscrivent dans un projet et y puisent leur cohérence. Il se doit d’être à la hauteur de la qualité du site, de ce qu’il représente, de ce qu’il peut symboliser dans notre siècle. Il sera surtout ce que nous lui apporterons.

C’est pourquoi notre projet doit s’appuyer fortement sur une volonté, qui s’est affirmée et sur la réflexion déjà engagée. Il faut l’enrichir par un effort commun de tous les amis du Prieuré. Cette réflexion peut être développée autour de plusieurs axes parmi lesquels des orientations sont à privilégier.

Ouvrir le site au plus grand nombre, et d’abord à son environnement immédiat ou proche, dans le cadre des principes et des objectifs de la charte du Parc Naturel et dans un souci de sauvegarder et de promouvoir l’esprit qui caractérise le lieu.

Aménager le site et l’ensemble patrimonial, la chapelle en étant le point focal, pour traduire symboliquement et concrètement la volonté d’ouverture, d’accueil et d’échange.

Définir et proposer les initiatives et les actions les plus propres à s’épanouir dans ce cadre. Si une orientation vers des activités culturelles ne doit pas être écartée, il serait intéressant d’explorer toutes les autres possibilités ; par exemple pourraient être bienvenus les manifestations, évènements, actions ou activités visant à enrichir le lien social par, notamment, la rencontre des idées et le dialogue, le transfert des savoirs, la mise en pratique des compétences, l’échange et la confrontation des expériences.

Il sera primordial de porter une attention particulière aux jeunes, à leurs aspirations, aux moyens d’y répondre avec le souci que les relations et les contacts entre les générations enrichissent les initiatives prises en ce domaine.

L’Association des Amis du Prieuré doit être, ainsi, l’espace où se déploie et se nourrit une réflexion de cette nature. Elle doit apporter au projet son dynamisme et sa force. Dans cette perspective, il vous appartient, Amis du PRIEURÉ, d’exprimer vos idées et vos attentes pour que ce lieu soit celui que nous souhaitons.

André Rot

Venez nous rejoindre !

pour adhérer, cliquer ICI