Etat de la Chapelle

Un état préoccupant

Dès 1926 le prieuré de Bray figure sur la liste des monuments historiques protégés. Bâtie avec une grande économie de moyens mais avec un raffinement extrême, le prieuré St Victor est attribué à P. de Montreuil par J. Moulin architecte en chef des Monuments Historiques en avril 1989.

A cette époque, si la pose des tirants et la réfection de la toiture avaient sauvé la chapelle de la ruine, celle-ci présentait toujours des désordres alarmants. Consolider l’édifice, lui faire retrouver une nouvelle stabilité : telle était  la première urgence à laquelle la restauration devait répondre, mais le projet ne s’arrêtait pas là.

Malgré les travaux de mise hors d’eau réalisés en 1990 (restauration des couvertures de la chapelle nord) et en 1996 (restauration des couvertures de la chapelle principale), l’état de la chapelle du prieuré devait être qualifié de précaire.

Si les charpentes et les couvertures avaient pu être restauré dans leur intégralité, les maçonneries, dont les pathologies graves avaient pourtant été reconnues et étudiées, ont en effet été traitées au niveau des arases, c’est-à-dire des assises supérieures des murs recevant la toiture.

Les voûtes affaissées, les façades déversées et fissurées, les baies murées ou éventrées et les fondations à l’assise incertaine n’avaient pu être intégrées dans un programme de travaux déjà très lourd. Seuls les tirants provisoires posés en urgence et de façon quelque peu maladroite en 1960 assuraient  le maintien des murs.

Récemment, l’accès à la chapelle avait même été déconseillé en raison des problèmes de sécurité que posaient les voûtes fragiles.

 

D’autres détails des désordres affectant la chapelle

mauvai1

mauvai2

mauvai3

La chapelle est maintenant sauvée mais demande encore de nombreux efforts de restauration pour en révéler toute sa splendeur.

15 ans plus tard, en 2011, tous les travaux de maçonnerie sont terminés.

Chapelle 2012 copie

Et il ne reste plus à faire que le chauffage au sol et les vitraux.

Pour les détails : Dossier de la restauration de la chapelle

Retour sur Accueil