La période monastique

Pendant cinq siècles, du milieu du XIIIe jusqu’au XVIIIe,  près de 40 prieurs se sont succédés au prieuré St Victor de Bray.

Parmi eux, citons Gérard Marescot (1445), qui devint ensuite abbé de la Victoire, puis chartreux – Jean III de Nicolai ( 1456) qui devint abbé de St Victor de Paris – Jean IV Petit (1483) enterré en 1505 dans la chapelle – Robert Barthe (1539) mort centenaire -Benoit Faure (1632) qui «  renouvela l’esprit de la communauté et rendit l’église et la maison plus belles qu’elles n’avaient jamais été » – Jean-Louis Hardy (1740) honoré sur une dalle encore dans la chapelle – et enfin Jean-Baptiste Cassenet (1763), ancien grand prieur de St Victor de Paris.

Notons qu’en 1650, il y a eu le pillage du prieuré par les troupes de Turenne et incendie du comble de la chapelle. L’ensemble est réparé et semble même bénéficier d’un véritable renouveau grâce à l’action de Benoît Faure, prieur de 1632 à 1656.

Retour à « Histoire »
Aller à la « période agricole »